ECLIPSE PHASE, un jeu de Posthuman Studios

Forum destiné à faciliter les échanges et l'accès aux infos pour nos tables de jeu de rôle


Habitats spatiaux | Les barges d'écumeurs

Partagez
avatar
CatWired
membre

Ping : 610
Messages : 210
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 15
Localisation : dans le Mesh

Habitats spatiaux | Les barges d'écumeurs

Message par CatWired le Ven 18 Mar - 15:36

HABITATS SPATIAUX


À l’exception des habitats privés des riches et puissants (décrits ci-dessous), la grande majorité des habitats spatiaux abritent de deux mille cinq cents à un million d’habitants.

Presque deux de ces habitats sur trois datent des sept premières années ayant suivi la Chute. À cette époque, d’immenses portions des infrastructures survivantes furent employées pour construire des habitats supposés accueillir les centaines de millions d’infugiés.

Durant cette période, plusieurs milliers d’habitats toriques et de groupes de colonies furent créés à travers tout le système solaire. Nombre d’entre eux furent bâtis par des machines automatisées originellement dédiées à l’exploitation minière et reprogrammées pour créer des colonies. 

En raison des limitations de ces appareils d’extraction automatisés, la plupart des habitats construits sur ce mode sont petits, accueillant de mille à cent mille habitants. Une personne sur cinq dans le système solaire vit dans ce type d’habitat. 

Au cours de la dernière décennie, différentes petites organisations, cultes et souscultures ont abandonné les grands habitats où ils vivaient pour créer leurs propres petits habitats ; rares sont ceux qui ont été conçus pour accueillir plus de dix mille résidents.
 
Le développement de la nouvelle nanotechnologie des cylindres Hamilton a entrainé un regain d’intérêt pour les grands habitats et pour le concept d’habitats faciles à agrandir pour répondre à la croissance démographique. 
Les difficultés qu’implique l’extension d’un habitat existant ou la construction d’un nouveau sont, avec le coût de ces procédures, l’une
des principales raisons expliquant que plus de quarante millions de réfugiés infomorphes ne possèdent toujours pas de corps. 

Bien qu’aucun des cylindres Hamilton existants n’ait encore achevé son expansion, ils sont grandement estimés par leurs habitants. Cette même technologie est également capable de produire des petits habitats à coût réduit : les concepteurs n’ont plus qu’à ensemencer un astéroïde avec les générateurs nanotech de pointe appropriés et à attendre quelques mois.


LES BARGES D’ÉCUMEURS


À l’extrême opposé des cylindres Hamilton, il y a les tristement célèbres barges d’écumeurs. 

Pour l’essentiel, ce sont des vaisseaux spatiaux construits avant ou pendant la Chute pour aider aux premières évacuations en convoyant les populations loin d’une Terre condamnée. 

Beaucoup de ces vaisseaux de réfugiés ne purent trouver où débarquer leurs cargaisons humaines et ils devinrent des camps de réfugiés nomades, parfois secoués par des mutineries. Ils finirent par rejoindre les vaisseaux et essaims d’écumeurs et de racailles préexistants et adoptèrent leur mode de vie en roue-libre, nomade et anarchique. 

À côté des méthodes d’egodiffusion et des vaisseaux plus rapides et plus efficaces fonctionnant avec les technologies de fusion, les villes flottantes qui s’autoproclament barges d’écumeurs offrent un contraste saisissant et une méthode alternative de voyage spatial. 

Ces vaisseaux servent de marchés noirs itinérants et de carnavals de l’étrange – des zones sans loi où le premier venu peut trouver tout ce qu’il cherche et tout ce dont il a besoin à condition d’y mettre le prix ou d’avoir une réputation suffisante. 

La plupart des barges d’écumeurs ont des moteurs alimentés par la fusion au plasma et accueillent entre deux cents et cinq mille habitants. Les barges les plus surpeuplées sont les pires, peinant à maintenir une atmosphère respirable pour leurs trop nombreux passagers avec leur systèmes de survie vieillissants. En ces lieux, l’air est au mieux fétide.
 
Parallèlement, les barges les plus imposantes et les plus prospères sont souvent équipées de commodités modernes variées, dont de grandes cornes d’abondance et de vastes réserves de schémas de fabrication piratés. 

Quelques-unes sont de florissantes enclaves utopiques tandis que d’autres sont les antres mobiles des contrebandiers et des voleurs, des repaires qui auraient été détruits depuis bien longtemps si de puissantes organisations n’avaient pas jugé leur existence utile en certaines occasions. 

Les conditions de vie sur les barges sont variables, du camp de réfugiés surpeuplé à l’enclave anarchiste en plein essor, égalitaire quoique non fortunée, en passant par l’habitat relativement moderne équipé avec la splendeur barbare que peuvent se permettre les organisations criminelles au sommet de leur gloire.

HABITATS


Dernière édition par CatWired le Ven 18 Mar - 16:08, édité 1 fois


_________________________________________________________
CatWired
IAG Infomorphe | Adjoint Infosec | Maître Archiviste | Maître Cartographe
Artiste RA/Simulspace/SoundSystem et dealer d'Algodisques.
Soundcloud.mesh/CatWired

@-Rep : 90   crédits : 6500

    La date/heure actuelle est Jeu 18 Oct - 3:15