ECLIPSE PHASE, un jeu de Posthuman Studios

Forum destiné à faciliter les échanges et l'accès aux infos pour nos tables de jeu de rôle


Existence basse-technologie

Partagez
avatar
Nerazim Pal'xā
Admin

Ping : 236
Messages : 59
Date d'inscription : 05/03/2016

Existence basse-technologie

Message par Nerazim Pal'xā le Sam 12 Mar - 10:37

EXISTENCE BASSE-TECHNOLOGIE


Plus de 95% de l’humanité occupe des morphes créés artificiellement.

La majorité possède les implants de base, et la plupart des autres portent des ectos à écran rétinien ou d’autres périphériques simples permettant à l’utilisateur de percevoir le vaste réseau d’informations qui l’entoure et d’interagir avec lui.

Cependant, les moins de 4% restant de la population occupent des morphes basiques ou épisseurs, sans implants de base et dépourvus de l’accès aux ectos et autres technologies de base.

L’ecto représentant une dépense mineure et une pièce d’équipement essentielle à la vie dans le système solaire, les individus non-équipés de ce genre de technologie appartiennent aux cercles les plus bas de l’échelle sociale.

On trouve parmi eux les plus pauvres des habitats les plus en marge, et la plupart sont esclaves ou dans une situation à peine plus enviable.

Les classes sociales les plus basses de la République Jovienne n’ont pas d’accès à l’infotech personnel, pas plus que les populations les plus pauvres asservies aux hypercorps et au Consortium Planétaire, spécialement sur la Lune et sur Mars.

Ces individus sont soit des criminels engagés aux travaux forcés, soit des personnes dépourvues de toute compétence utile.

En général, ils sont assignés aux seules basses besognes physiques que des IA ne pourraient pas mieux réaliser.

L’absence d’accès à la toile fait de ces malheureux « zéros » des handicapés mentaux et sociaux, incapables de percevoir toute la richesse qu’offre la RA et ce que la plupart des gens considèrent comme acquis.

Ils sont également incapables de communiquer avec qui que ce soit hors de portée de voix et ne peuvent pas accéder aux informations les plus basiques comme les indications de circulation ou les tarifs des magasins.

Lorsque c’est nécessaire, les directeurs et responsables des groupes de zéros leur autorisent l’accès à des « navigateurs réseau » portatifs.

Ces outils ressemblent aux terminaux physiques que l’on trouvait communément au XXIe siècle et leurs fonctionnalités sont limitées, interdisant par exemple les communications et limitant les recherches sur la toile à des sujets soigneusement filtrés.

Du fait de leur incapacité à accéder à la toile et à la RA, les zéros sont à la limite d’être intégralement isolés de tous les autres : ceci implique qu’il leur est impossible de s’organiser de manière efficace ou de poser de réels problèmes à ceux qui les contrôlent.

Dans l’ensemble du système extérieur, on a tendance à considérer l’existence des zéros comme l’un des plus grands crimes commis contre l’humanité par le Consortium Planétaire et la République Jovienne.



TECHNOLOGIE

    La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 11:40