ECLIPSE PHASE, un jeu de Posthuman Studios

Forum destiné à faciliter les échanges et l'accès aux infos pour nos tables de jeu de rôle


La Diversité des Habitats

Partagez
avatar
Nerazim Pal'xā
Admin

Ping : 236
Messages : 59
Date d'inscription : 05/03/2016

La Diversité des Habitats

Message par Nerazim Pal'xā le Sam 12 Mar - 9:33

LA DIVERSITÉ DES HABITATS


La possibilité d’investir un petit habitat où fonder sa propre société avec des moyens limités et quelques millions de personnes partageant les mêmes vues évoque la situation des américains du XIXe siècle qui prirent la route vers l’ouest pour créer leurs propres communautés idéologiques.

La principale différence est que créer de telles communautés est bien plus facile et rapide à notre époque.

La toile est investie de toutes sortes de communautés virtuelles dont les membres espèrent parvenir un jour à rassembler le nécessaire pour établir leur propre habitat.

Dans la plupart des cas, ce ne sont que des rêves stériles, les participants n’étant globalement pas prêts à sacrifier leur temps, leur réputation et leur argent à ces desseins.

À l’occasion, certains se lancent, mais ils découvrent assez vite qu’une partie de leurs soi-disant soutiens sont en fait des spécialistes de l’escroquerie.

Parfois, il arrive aussi que des sous-cultures virtuelles parviennent à faire naître la dévotion et la confiance nécessaires pour monter physiquement leur propre habitat et s’atteler à la construction de leur société sur le plan matériel.

Une décennie de ce genre d’expérimentations par des centaines d’habitats a permis la création d’un certain nombre de sociétés étranges et uniques.

Par exemple, il existe des habitats où les habitants portent des vêtements et images tissés en RA qui dissimulent leur corps – et, dans quelques cas extrêmes, leur visage – ne révélant ainsi la véritable apparence de leur morphe qu’à leur famille et à leurs amis les plus proches.

Il y a aussi des stations où tous les membres se servent des modifications cosmétiques
pour adopter une même apparence idéale, comme il en est d’autres où les habitants occupent des morphes clones, tous identiques.

Quelques habitats parmi les plus originaux sont peuplés de bioconservateurs extrémistes, écrasés par la nostalgie du passé, ce qui les a conduits à modeler leur société et toutes leurs technologies visibles en s’inspirant des périodes historiques précédentes, en général des années situées entre 0 et 50 avant la Chute.

Certains habitats refusent même de prendre en compte les sentiments communément admis en ce qui concerne les forks (clone neuraux d’usage normalement temporaire et limité) et le principe de leur fusion.

Les membres de ces communautés se scindent souvent en plusieurs forks dès le réveil en planifiant leur(s) journée(s), puis ne re-fusionnent leurs différents clones neuraux qu’au moment de se coucher.

Certains forks restent sous forme d’infomorphe pour la journée pendant que les autres investissent les différents morphes que l’individu possède ou loue, ce qui signifie que chaque habitant vit chaque jour deux à six vies distinctes.

Un petit nombre de sociétés, comme l’infâme Pax Familiae, vont plus loin : tous les résidents d’un même habitat sont des forks d’un unique individu.

Dans une partie de ces habitats solipsistes, les forks sont supposés employer des morphes clonés à partir de la même souche.

Mais ailleurs, chaque fork est considéré comme un individu distinct et indépendant, libre de faire sa propre vie.

Les manifestations les moins extrêmes de ce type d’habitat incluent quelques lieux habités par des familles partiellement ou entièrement composées de forks d’un des membres (les différents clones neuraux tendant à être considérés comme des frères et sœurs).



CULTURE ET SOCIÉTÉ

    La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 9:29